Odépart, le blog

RSS

Choisissez Odépart, savourez l'arrivée

Odépart
13
avri

Top 5 des randonnées sur l’île de la Réunion

Le Cirque de Mafate ( 5 )

Cinquième mais pas des moindres, l’éprouvant cirque de Mafate est une enceinte très fermée, accessible uniquement à pied ou en hélico. Ces même hélicoptères qui ravitaillent et apportent le courrier pour la dizaine d’ilets (regroupement de quelques maisons) de ces ermites débrouillards et vestiges de la pure tradition créole.
Autant de gîtes où il fait bon vivre autrement, un véritable voyage déconnectant du quotidien !

cirque de Mafate

 

Le Trou de Fer ( 4 )

En quatrième position, le vertigineux Trou de Fer. Accessible par la forêt de Bélouve, via des chemins potentiellement glissants et boueux, il s’agit d’un véritable trou de 300 mètres, comme un énorme piège dans lequel descend la verdure et les cours d’eaux qui s’assemblent, au fond du précipice, en une rivière nommée Bras de Caverne.

Trou de fer

 

Le Grand Bénare ( 3 )

En bas du podium, un classique très touristique, très agréable quand il fait beau temps : une randonnée joignant deux points de vue magiques, à savoir l’aiguille du piton Maïdo et le Grand Bénare. Du premier, on domine les cirques du Mafate et de Cilaos.

Non loin, la luge d’été peut être pratiquer, c’est très amusant. Le Grand Bénare est le point culminant de Trois-Bassins, proposant une vue idyllique sur le littoral ouest. Le retour par La Glacière mérite le détour.

Le Grand Bénare

Continuons ce petit tour d’horizon des randonnées qui méritent le détour avec l’une de mes deux excursions favorites.

La Roche Ecrite ( 2 )

La deuxième de ce classement commence non loin de la magnifique ville de Saint-Denis, dont la devise prend tout son sens : “Praeter omnes angulus ridet” qui signifie “entre tous, ce coin de terre me sourit”.

C’est depuis l’aire de pique-nique du camp Mamode, qui surplombe la plus grande ville française d’outre-mer, qu’on éprouve l’envie de lui rendre ce sourire.

Joli départ pour une randonnée des plus diversifiées et des plus courtisées, celle dire de la Roche Ecrite. Le long du chemin des chèvres et ses bouquets de gingembre rougeoyants, on grimpe les marches éprouvantes formées par les trons d’arbres qui retiennent cette terre glaise quand durent les averses. Au fur et à mesure de la progression, la faune est changeante, d’arbustes en fougères, d’acacias en tamarins, d’orchidées en eucalyptus.

Même les chants des oiseaux sonnent différemment, parfois entend-on une cascade que les lianes entremêlées aux arbres noueux nous dissimulent.
C’est alors qu’on foule enfin le massif de la Roche Ecrite, escaliers dentés de dalles de laves recouverts d’écritures à la craie ou à la peinture, autant de témoignages qui viennent asseoir la popularité du site.

On se croirait marchant dans l’Histoire !
Au sommet, on se sent conquérant (et épuisé !) et on affronte du regard les plus belles, les plus imposantes, les plus titanesques composantes de l’île de la Réunion : 360 degrés de vue imprenable permettent de faire face au cirque de Salazie, le plateau de Bélouve, le Mazerin, Maïdo et son rempart, le Grand Bénare, le Piton d’Anchaing et le Piton des Neiges.

Sur le retour, une bifurcation que je vous conseille mène à la Mare aux Cerfs, point de vue taillé pour les entités qui veillent sur le splendide cirque de Mafate, dont j’ai dors-et-déjà touché un mot.

Roche Ecrite

Le Piton des Neiges ( 1 )

Le Tour du Piton des Neiges n’est pas le premier que dans mes souvenir, il est aussi le sentier numéro 1 de la randonnée réunionnaise : le GR R1. Il s’agit d’encercler de ses pas le point culminant de l’île, un sommet à 3070 mètres dont l’oeil inquisiteur épiera notre périple !

Le massif occupant plus de la moitié de l’île, on passera donc par une palette des plus complètes des paysages de la Réunion, et j’ai bien peur d’en oublier. Déjà, on y foulera les trois cirques (Cilaos, Mafate et Salazie), un gage de diversité ! On y percevra donc quelques îlets, notamment le plateau de l’Îlet à Cordes et ses champs de lentilles, près de la commune de Cilaos.

Piton des neiges

Le départ s’effectue à Hell-Bourg, lieu-dit rustique au poétique cimetière fleuri à même la terre et aux thermes célèbres. Pour les amoureux, la balade des trois cascades est des plus romantiques. Une autre balade nous attend, une ceinture composée de grimpettes et de dénivelés sur 60 bornes offrant en vrac, la traversées de lieux et la contemplation des points de vue suivants :

  • la commune de Salazie, dominée par la Roche Ecrite.
  • la forêt de cryptomerias de Terre-Plate
  • la caverne Mussard, la caverne Dufour
  • le piton d’Anchaing, le piton de la Fournaise
  • le gîte bleuté du Piton des neiges, un soulagement quant il apparaît enfin !
  • la forêt de Bélouve, la forêt du Grand Matarum
  • l’îlet de Roche-Plate et le gouffre des Trois-Roches
  • la plaine des Tamarins
  • la plaine apocalyptique des Grands Sables !
  • tellement d’autres...


Autant de lieux qui mériteraient de faire chacun un long descriptif, mais que je vous recommande d’approcher pour vous apercevoir que, comme cette île, on peut faire un puzzle magnifique avec des pièces de couleurs très différentes !

Mots clés: , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.