Odépart, le blog

RSS

Choisissez Odépart, savourez l'arrivée

Odépart
6
janv

Les États-Unis, une invitation à donner votre profil Facebook !

Twitter, Google +, Facebook, Instagram… si vous possédez un compte sur l’une de ces plateformes sociales, vous êtes désormais invités à décliner votre adresse de profil avant de mettre les pieds sur le territoire américain. Cette demande optionnelle a été intégrée dans le formulaire esta.

Ce fameux formulaire comporte notamment des questionnaires liés aux activités des voyageurs. Et à partir de maintenant, on y retrouvera également des questions relatives à nos activités sur les réseaux sociaux.

Des conséquences si l’on décide de ne pas y répondre ?

Il est clairement indiqué que la question est facultative. Donc, aucune sanction n’est encourue si vous décidez de ne pas répondre à la question. D’ailleurs, l’État américain assure que cela n’aura aucun impact sur l’obtention de l’ESTA. Il faut préciser qu’il ne s’agit pas ici de divulguer son mot de passe, mais seulement l’adresse du profil.

D’ailleurs, l’État du Maryland avait jugé illégitime qu’un employé puisse refuser de donner ses codes d’accès à Facebook à son employeur. La douane ne peut donc pas consulter votre profil. Ce genre de mesure doit relever d’une enquête judiciaire, ou encore des services secrets.

Une publication pourrait-elle être source de refus d’entrée aux USA ?

Une question essentielle que la plupart d’entre nous se posent sûrement. Et la réponse est assez floue étant donné que les américains font comme bon leur semble à la douane. Mais d’un point de vue juridique, en particulier le premier amendement de la constitution américaine, la liberté d’expression est quasi absolue.

Et en cas de refus d’entrer, cela veut dire que le voyageur a dépassé les limites légales. Et tous les sujets qui concernent le terrorisme ne sont pas autorisés. L’apologie d’acte terroriste est interdite par le Patriot Act, appliqué après les attentats du 11 septembre 2001. Notez que certains discours de haine sont aussi proscrits.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.