Odépart, le blog

RSS

Choisissez Odépart, savourez l'arrivée

Odépart
25
aoû

Objectif : 3% de touristes supplémentaires en 2011 pour Paris

Nous vous parlions hier d'une augmentation inédite du nombre de touristes qui visitent la capitale française. Les six premiers mois ont tout de même apporté une croissance de 3,5% du nombre de visiteurs par rapport à l'année dernière. L'adjoint au maire de Paris chargé du tourisme, Jean-Bernard Bros, s'est dit être un "adjoint satisfait et heureux".

Photo du Louvre de nuit
Photo du Louvre de nuit

La dette qui touche l'économie mondiale et le mauvais temps de l'été ne devrait pas avoir d'impacts sur ce très bon début d'année. La tendance devrait se confirmer sur le reste de l'année et le directeur de l'Office du tourisme et des congrès de Paris prévoit une croissance 3% en 2011. Cette croissance sera une année record pour le tourisme parisien.

Les Français représentent 45% des touristes de la capitale. Ils étaient 3,8 millions depuis le 1er janvier à visiter Paris, soit une augmentation de 3,3%. La première clientèle de la capitale est en provenance des Etats-Unis. Malgré un euro à la hausse, la progression du tourisme américain est de 4%. La plus forte progression vient des pays émergents avec 22,5% pour l'Amérique du Sud (Brésil, Argentine et Chili). Mais les visiteurs chinois sont de plus en plus nombreux, avec une hausse de 17,7%. Sachant que seuls les touristes séjournant dans la capitale sont comptés, la progression doit être plus importante en comptant ceux dormant en banlieue.

En revanche, les touristes des pays limitrophes à la France sont moins nombreux, à l'image des Anglais, -3%, les Allemands, -5,9%, les Italiens, -3,7%...

Mots clés: , ,

Un commentaire sur “Objectif : 3% de touristes supplémentaires en 2011 pour Paris”

  • Antoine dit :

    Eh bien, enfin une bonne nouvelle, provenant d’un secteur dont on a étrangement pas beaucoup entendu parler ces dernières semaines. Tu cites le Brésil, ça montre que le pouvoir d’achat dans ce pays a réellement augmenté : le billet d’avion + l’hébergement à Paris, c’est pas à portée de toutes les bourses)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.