Odépart, le blog

RSS

Choisissez Odépart, savourez l'arrivée

Odépart
18
juin

Le marché du camping-car en plein essor en France

En 2021, le nombre d'immatriculations de camping-car a dépassé le nombre de 70 000 unités soit une croissance de 14.2% par rapport à 2020. En France, leur nombre a augmenté de 60% depuis 2011. Que cela soit des modèles d’occasion ou neuf, il est possible de bénéficier de différentes offres de prêts pour en financer l’achat comme le prêt personnel ou le crédit camping-car.

Comment financer l’achat d’un camping-car ?

Pour obtenir un camping-car neuf ou d’occasion, il est possible de demander un prêt auprès de banques traditionnelles, de banques en ligne ou directement chez un concessionnaire automobile. Selon les besoins, il existe différents types de crédits affectés, demandant une preuve d’achat (facture, etc.) ou non affectés, usage libre des fonds, pour obtenir un véhicule comme le crédit auto ou crédit camping-car, le prêt personnel ou les offres de leasing.

1. Financer son camping-car avec un crédit camping-car

Le crédit camping-car, dérivé du crédit auto, permet d’emprunter jusqu’à 75.000€ sur 180 mois (15 ans) avec un taux d’intérêt moyen de 4%. Pour en bénéficier, le particulier doit fournir une pièce d’identité, un justificatif de domicile de moins de 6 mois, une fiche de paie si salarié, une déclaration de revenus ou une déclaration d’imposition ainsi qu’un relevé d’identité bancaire (RIB).

Pour un crédit camping-car, soit affecté, il sera demandé par l’organisme de crédit de fournir un bon de commande signé par le vendeur du véhicule ou un certificat de non gage pour l’achat d’un véhicule d’occasion.

Les banques classiques, comme BNP Paribas, la Caisse d’épargne ou la Société Générale proposent à ses clients ou aux particuliers qui le souhaitent une offre de crédit auto pour le financement d’un véhicule neuf, d’occasion ou écologique.

2. Financer son camping-car avec un crédit personnel

Le prêt personnel est une seconde solution pour acheter un camping car neuf ou d’occasion. Ce prêt non affecté, ne nécessite pas de preuves d’achat ou de gage d’une transaction pour être souscrit. D’un montant maximum de 75.000€, remboursable aussi sur 180 mois (15 ans), avec un taux allant jusqu’à 15%.

Bon à savoir : Différences entre un crédit affecté et non affecté

Selon les besoins d’argent, il sera plus intéressant de s’orienter vers un prêt affecté plutôt qu’un prêt non affecté. Le taux d’intérêt d’un prêt affecté sera généralement moins élevé que celui d’un crédit non affecté puisque le premier nécessite une preuve d’achat pour être accordé contrairement au second. Il est donc plus risqué pour l’emprunteur d’octroyer un prêt personnel (non affecté) plutôt qu’un prêt auto ou camping-car (affecté).

Pour en bénéficier, il sera demandé à l’emprunteur de fournir les mêmes documents que pour un prêt camping-car (pièces d’identité, justificatif de domicile, relevés bancaires, etc.) à l’exception des preuves d’achat.

Le prêt personnel est une offre proposée par la grande majorité des organismes bancaires (classiques ou en ligne) comme Floa Bank, la Caisse d’épargne, BNP Paribas ou la Banque Postale.

3. Financer son camping-car avec une offre de leasing

La troisième option pour obtenir un camping-car est d’opter pour un emprunt en leasing auprès d’un concessionnaire automobile. Le particulier peut opter pour un contrat-bail en location avec option d’achat (LOA) ou pour une location longue durée (LLD).

La LOA permet au bout du 13ème mois d’acheter ou pas le véhicule en versant la somme qui reste entre le coût total du véhicule et le montant des mensualités payées. La location longue durée, quant à elle, n’est qu’une location mobilière qui ne permet pas au particulier d’acheter le camping-car à la fin du contrat-bail.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.