Odépart, le blog

RSS

Choisissez Odépart, savourez l'arrivée

Odépart
8
fév

Les mots de passe des réseaux sociaux bientôt exigés pour les demandeurs de Visa américains ?

Les demandeurs de visa pour les États-Unis font-ils devoir donner les mots de passe de leurs comptes sur les réseaux sociaux pour voir leur requête aboutir ? Oui, à en croire une récente déclaration du secrétaire à la Sécurité intérieure John Kelly.

La « vérification extrême » de Donald Trump

Il y a quelques jours, la décision de Donald Trump d’interdire par décret l’entrée aux États-Unis à des ressortissants de pays musulmans créait un véritable tôlé à travers le monde. Promulguée le 27 janvier dernier, cette décision sur la « protection de la nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux États-Unis » concerne les ressortissants d’Irak, d’Iran, de Libye, de Somalie, du Soudan, de Syrie et du Yémen.

Si la diplomatie américaine a finalement réinstauré les visas révoqués en raison du décret Trump, le gouvernement américain a eu une autre idée pour s’assurer que ceux qui font une demande d’esta usa ne constituent pas une menace sécuritaire : exiger leurs mots de passe des réseaux sociaux.

Une méthode autorisée ?

Comme l’a déclaré John Kelly lors d’une audition devant la commission sur la Sécurité intérieure de la Chambre des représentants : « Nous voulons avoir la possibilité de consulter leurs réseaux sociaux, avec les mots de passe. […] Il est très difficile de faire de véritables contrôles dans ces pays, dans les sept pays… Mais s’ils viennent [chez nous], nous voulons pouvoir dire quels sites ils consultent sur internet et qu’ils nous donnent leurs mots de passe pour que nous sachions ce qu’ils font sur internet ». Si aucune décision n’a pour le moment été prise à ce sujet, le secrétaire à la sécurité intérieure a tout de même conclu : « S’ils veulent vraiment venir en Amérique, ils vont coopérer. Sinon, au suivant ». Certains spécialistes se demandent déjà si cette décision est légale.

Rappelons que l’autorisation ESTA est obligatoire pour les voyages touristiques ou d’affaires de moins de 90 jours et que certains pays sont exemptés de visa.

Mots clés:


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.